Elfe, une démarche globale de soutien à la création/reprise d’une entreprise lotoise par des femmes.

ELFE, ENTREPRENARIAT LOTOIS AU FÉMININ CCI DU LOT 2014-2015

29% de femmes créent leur entreprise. « Le potentiel d’entreprenariat des femmes est primordial en terme de création d’emplois, d’innovation et de croissance ; si le taux d’emploi des femmes était équivalent à celui des hommes, notre potentiel de croissance serait accru de 20 à 40 % ».Rapport OCDE -mai 2012.

Lancée en octobre 2014, ELFe, pour Entreprenariat lotois au Féminin, est une démarche d’accompagnement à la création/reprise d’entreprises par des femmes sur le territoire du Lot.Elfe proposait un dispositif spécifique d’accompagnement pour chaque candidate et ce, de l’émergence de son projet de création /reprise jusqu’aux 3 premières années du développement de son entreprise.

Qu’est-ce qui freine le passage à l’acte de création chez les femmes ?

De très nombreuses études montrent que les freins à la création /reprise en France sont démultipliés quand il s’agit de créatrices. On peut donc parler d’un facteur femme qui s’explique par des raisons culturelles (intégration de stéréotypes, de préjugés etc) et par des raisons plus objectives :

  • Peur d’échouer.
  • Sentiment d’incapacité à entreprendre, manque de confiance
  • Moindre volonté à s’enrichir.
  • Projets moins ambitieux.
  • Demandes de financement inférieures.
  • Difficulté à pénétrer le monde masculin du capital investissement.
  • Prudence face aux risques sauf pour les femmes très diplômées et pour la reprise (les femmes sont plus enclines à reprendre que les hommes).
  • Sentiment d’être moins innovantes que les hommes.
  • Conciliation vie privée/vie professionnelle souvent difficile à vivre.
  • Absence de réseau ou un réseau peu étendu.

L’ingénierie de l’accompagnement couplait 4 leviers activés de concert :

  • La cohésion du groupe de femmes est assurée grâce à « la couvée »: dès le début du processus d’accompagnement, Elfe proposait des moments de regroupement lors d’ateliers de co-développement qui permettent de s’aider mutuellement et d’échanger entre elles sur les bonnes pratiques
  • Le mentoring de dirigeant (e) en activité ou à la retraite pour construire business plan, l’étude de marché etc. lui fournir des personnes ressources (sur tous les domaines personnel, commercial, technique et financier), ainsi que des lieux/réseaux ressources.
  • Une plateforme collaborative « Copelfe » ouverte aux femmes dirigeantes et aux candidates. Véritable réseau social Elfe, elle permet de continuer les échanges de partager des informations etc On soutient et étaye la créatrice en lui fournissant, des personnes ressources
  • En plus de l’accompagnement de son projet par les chargés de mission de la CCI, l’originalité du projet Elfe réside dans l’accompagnement de la candidate  sur le principal levier du passage à l’acte:   la confiance et l’estime de soi mais également de travailler en profondeur et surtout sur plusieurs mois sur tous les freins constatés, peurs, croyances limitantes et idées préconçues.

L’ingénierie portait sur

  1. Conception globale du projet
  2. Assistance à maîtrise d’ouvrage
  3. Recherche et coordination des partenaires publics et privés
  4. Communication
  5. Animation des séances de coaching collectif des porteuses de projets.